Questions à propos des microplastiques

Retrouvez ici les réponses aux questions les plus fréquentes

Beiersdorf prend ses responsabilités en matière de durabilité

Beiersdorf prend ses responsabilités en matière de durabilité, vis à vis des gens et de l‘environnement. Nous travaillons continuellement à réduire durablement l‘impact de nos produits sur l‘environnement. Ainsi, environ 90 % de nos conditionnements par exemple sont aujourd‘hui recyclables. En 2013, Beiersdorf avait déjà décidé de ne plus utiliser de particules de plastique en polyéthylène (PE) dans ses produits de soin et était ainsi l‘une des premières entreprises à être devenue actives.

LES QUESTIONS À PROPOS DES MICROPLASTIQUES DANS LES PRODUITS NIVEA

Actuellement, on discute beaucoup à propos de la présence de microplastiques dans les cosmétiques et les produits de soin pour la peau. NIVEA n‘utilise plus de microperles dans ses produits de soin depuis 2015 déjà. Nous avons remplacé les particules de plastique solide (<5 millimètres) destinées à nettoyer ou à exfolier par des alternatives respectant l‘environnement. D‘autres questions? Retrouvez ici toutes les informations importantes:

 

1. Microplastiques et polymères: qu‘est-ce que c‘est?

Quand on parle de plastiques, on parle en général de polymères solides, artificiels et non solubles dans l‘eau. Les polymères sont de longues molécules composées de nombreuses petites molécules identiques. Fabriqués synthétiquement, ils remplissent de nombreuses fonctions dans notre vie moderne, que ce soit sous forme solide, liquide ou en gel. Mais les polymères sont également présents naturellement dans la nature, par exemple sous forme de protéines, de sucres, de graisses ou d’hydrates de carbone. Dans les produits cosmétiques, on peut utiliser différents polymères synthétiques, possédant différentes propriétés et formes:

  • Les microplastiques sont des particules solides de plastique d‘un diamètre inférieur à 5 millimètres qui ne sont pas biodégradables dans l‘eau (selon la définition du Programme des Nations Unies pour l’Environnement). Dès 2015, nous avons remplacé les particules de peeling en microplastique dans nos produits de soin par des alternatives respectant l‘environnement.
  • Dans les cosmétiques à rincer, on utilise en partie des polymères liquides ou en gel. Mais ceux-ci ne peuvent pas être considérés comme des plastiques, car par définition, le plastique est un matériau solide. Ils ne font pas non plus partie du problème de la pollution de l‘eau. Même s‘ils ne sont pas facilement biodégradables, ils peuvent être éliminés des eaux usées grâce à la technologie des stations d‘épuration (par ex. par des agents floculants). A notre connaissance, il n‘y a pas d‘études scientifiques attestant que ces substances créent des dommages à l‘environnement. Cependant, Beiersdorf soutient les discussions et les recherches scientifiques dans ce domaine.

2. D‘où viennent les microplastiques? 

Les microplastiques sont loin de provenir seulement des produits cosmétiques et de soin pour la peau, mais au contraire de sources diverses: les petites particules de plastique proviennent le plus souvent de morceaux de plastique plus grands, qui n‘ont pas été recyclés ou éliminés correctement, ou encore par exemple du frottement des pneus de voiture. Les intempéries et l‘érosion entraînent la fragmentation du plastique en nombreux petits morceaux qui finissent par devenir minuscules. Les fibres de vêtements synthétiques qui se détachent lors du lavage ou les petites particules de plastique provenant des produits de consommation courante sont considérées aussi comme des microplastiques. 

 

3. Les microplastiques dans les cosmétiques sont-ils nocifs pour la santé?

Non, absolument pas. C‘est ce qu‘a confirmé l‘Institut fédéral pour l‘évaluation des risques en 2014 dans une prise de position officielle. Ceci vaut aussi bien pour l‘utilisation en usage externe sur la peau que pour les microparticules ingérées par mégarde.

 

4. Quel rôle jouent les microplastiques des cosmétiques sur l‘environnement?

 Comparée aux autres sources de microplastiques, la proportion des produits cosmétiques est très faible. Les microplastiques proviennent de sources très variées: le plus souvent, ils proviennent de plus grands morceaux de plastiques qui n‘ont pas été recyclés ou éliminés correctement. Le frottement des pneus de voitures ou encore les fibres de vêtements synthétiques qui se détachent lors du lavage constituent également des microplastiques.

 

5. Quelle est la position de NIVEA?

Compte tenu des discussions actuelles à propos de la présence des plastiques dans les océans, NIVEA et l‘entreprise Beiersdorf ont vu rapidement la nécessité d‘agir. Dans le cadre de notre stratégie d‘entreprise, nous sommes autant attentifs à la qualité de nos produits qu‘à leur impact écologique à long terme. C‘est la raison pour laquelle depuis fin 2015 déjà, Beiersdorf n‘utilise plus de particules de peeling issues de PE dans ses produits de soin et les a remplacées par une alternative respectueuse de l‘environnement.

 

6. Qu‘y a-t-il à la place des microbilles dans les produits nettoyants et exfoliants (peeling)?

  • La cellulose est un matériau biodégradSelon la taille et la couleur des microparticules, celles-ci ont été remplacées en grande partie par des particules microcristallines de cellulose, un mélange de cellulose microcristalline et de particules de silice ou de cire de ricin:
  • able organique présent également dans les fibres végétales.
  • Le dioxyde de silicium ressemble par sa composition chimique au sable de quartz.
  • La cire de ricin est une matière première naturelle biodégradable ayant la consistance d’une cire solide.

Ces particules de remplacement respectent autant la peau que leurs prédécesseurs, pour une même efficacité. Nous avons ainsi accompli un pas décisif vers des produits encore plus respectueux de l’environnement tout en garantissant la même qualité élevée que les consommateurs attendent de nous.

 

7. Existe-t-il encore d‘autres composants plastiques solides (à l‘exception des microbilles) dans les produits NIVEA?

 L‘objectif de Beiersdorf est de ne plus utiliser de matières premières susceptibles d‘entraîner des problèmes environnementaux. Nous examinons donc tous les polymères utilisés par Beiersdorf dans la fabrication de produits cosmétiques pour voir s‘ils pourraient contribuer à la pollution de l‘environnement par des microplastiques. Nous cherchons également des alternatives plus écologiques. Par ailleurs, plus de 90 % de tous les microplastiques sont retenus dans le cadre du traitement communal habituel des eaux usées.

8. Qu‘en est-il des autres polymères non solides?

Nous suivons attentivement la discussion à propos des „microplastiques“. Il s’agit essentiellement des particules de plastiques solides, inférieures à 5 mm (selon la définition du PNUE, Programme des Nations Unies pour l’Environnement). Bien que ces particules de plastique ne représentent qu’un faible pourcentage de l’ensemble des déchets plastiques, NIVEA et Beiersdorf ont décidé de façon préventive de ne plus utiliser de particules exfoliantes (peeling) en polyéthylène et de les remplacer par des alternatives respectant l’environnement. Mais, actuellement, la discussion sur les microplastiques s’étend aussi à d’autres substances faisant également partie du groupe des polymères, mais qui possèdent fondamentalement d’autres propriétés ou qui sont utilisées sous d’autres formes que les particules de polyéthylène et n’appartiennent donc pas au groupe des microplastiques / microbilles.  Tous les polymères que nous utilisons doivent répondre aux exigences de sécurité les plus élevés, ils sont très bien tolérés par la peau et ne sont pas allergènes. Nous ne disposons pas d’études scientifiques démontrant que ces substances pourraient être nocives pour l’environnement. Cependant, Beiersdorf soutient la discussion scientifique et les recherches dans ce domaine, notamment à travers un projet de l’Institut Fraunhofer des techniques pour l’environnement, la sécurité et l‘énergie, avec des universités, des entreprises, des experts en assainissement des eaux usées et des associations.


9. Il existe une loi aux Etats-Unis contre les microplastiques. Quelles sont les conséquences pour Beiersdorf et NIVEA?

Beiersdorf répond aujourd‘hui déjà à toutes les exigences du „Microbead-Free Waters Act of 2015’’. Il s‘agit d‘une loi en vigueur aux Etats-Unis qui doit y être appliquée à partir du 01.07.2018 et que beaucoup d‘autres Etats suivent actuellement. Elle se réfère aux particules de plastique ("plastic microbreads") solides et inférieures à 5 mm, ajoutées aux produits cosmétiques à rincer (produits de nettoyage du visage, peelings, gels-douche, etc.) ainsi qu‘au dentifrice (intentionnellement). Beiersdorf a déjà remplacé ces particules de plastique.


Vous avez d'autres questions?

S'il vous plaît utiliser notre formulaire de contact