L’aluminium dans les déodorants

L’aluminium dans les déodorants

Les principaux faits concernant l’aluminium
L’aluminium dans les déodorants: les sels d’aluminium, c’est quoi et pourquoi en utilise-t-on en cosmétique? On vous dit tout!

L’aluminium dans les déos

La discussion concernant l’utilisation d’aluminium dans les déodorants est actuellement très présente dans les médias et auprès des consommateurs

Vous vous posez certainement beaucoup de questions à ce sujet et c’est pourquoi nous voulons vous donner quelques informations dans cet article. Nous vous expliquons les principaux faits concernant l’aluminium dans les anti-transpirants.

L’aluminium dans la nature

L’aluminium est le métal le plus répandu dans la croûte terrestre.

Chaque jour, nous absorbons de l’aluminium lorsque nous mangeons une pomme ou buvons de l’eau.

Ceci est dû au fait que les liaisons d’aluminium sont des composants naturellement présents dans notre alimentation quotidienne et notre eau de boisson. Les fruits, les céréales ou la viande contiennent de l’aluminium, ainsi que les médicaments.

Par ailleurs, l’aluminium pénètre également dans notre organisme avec l’utilisation d’objets contenant de l’aluminium, comme les plaques de cuisson, les emballages ou la vaisselle.

L’aluminium dans les cosmétiques

En cosmétique, on utilise les sels d’aluminium (par ex. ACH – abréviation pour chlorhydrate d’aluminium). Ce sont des liaisons extraites de l’aluminium solubles dans l’eau.

Dans les anti-transpirants, les sels d’aluminium servent à réduire la production de sueur et ils agissent efficacement contre l’humidité sous les aisselles et les taches de transpiration. On utilise les sels d’aluminium dans les produits anti-transpirants car la peau les tolère particulièrement bien et leur mode d’action est à la fois fiable et unique.

Ces sels d’aluminium sont actuellement critiqués et il leur est reproché d’être nocifs pour la santé. Cependant, il n’existe aucune constatation scientifique attestant de ce danger. Les anti-transpirants contenant des sels d’aluminium sont soumis, comme tous les produits cosmétiques, aux nombreuses règlementations de la législation sur les cosmétiques. Des contrôles stricts et des analyses scientifiques permettent de s’assurer que les produits sont sans risques pour la santé.

Quelle quantité d’aluminium tolère l’organisme?

L’absorption d’aluminium par l’organisme est inévitable, mais n’en est pas grave pour autant. Selon l’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), une absorption hebdomadaire de 1 mg d’aluminium par kilo de poids corporel est sans risque.

Suite aux premières études scientifiques et aux propriétés chimiques des liaisons d’aluminium que nous utilisons, nous supposons que l’absorption d’aluminium due aux produits cosmétiques est très faible, et par conséquent absolument inoffensive. Une vaste étude est actuellement menée au niveau européen afin de pouvoir estimer plus précisément quelle quantité d’aluminium la peau absorbe avec les anti-transpirants.

Pourquoi l’aluminium dans les déodorants fait-il l’objet de critiques ?

En 2014, une grande discussion a éclaté dans les médias au sujet de la présence d’aluminium dans les déodorants. L’un des principaux soucis était que l’aluminium dans les déodorants provoquait le cancer du sein. Cette supposition se basait sur le fait qu’on retrouvait fréquemment une teneur élevée d’aluminium dans les tissus du sein des femmes ayant un cancer du sein. L’étude ne dit cependant rien sur le rapport possible avec l’aluminium dans les déodorants. Le cancer pourrait tout aussi bien être la raison de l’accumulation dans les tissus. Après des années d’études, il n’a pu être établi de lien entre l’utilisation d’anti-transpirants et l’apparition de cancers du sein.

Dans le cadre d’une vaste synthèse de 59 études publiées, un groupe de chercheurs français (Namer et. al) est parvenu en 2008 au résultat que le rapport supposé entre cancer du sein et utilisation d’anti-transpirant ne peut pas être confirmé. Dans le cadre d’une évaluation complète des risques concernant l’aluminium dans les cosmétiques, l’autorité française de la santé, l’AFFSAPS 2011 , a également découvert qu’il n’existe pas de données fiables attestant un risque de cancer. La société américaine du cancer (American Cancer Society, 2008) n’établit pas de liens non plus entre l’aluminium (ACH) et le cancer. Le Krebsforschungszentrum allemand, le centre de recherches sur le cancer situé à Heidelberg, s’est exprimé également dans ce sens.

L’aluminium dans les déodorants peut-il provoquer la maladie d’Alzheimer?

Non, selon les connaissances scientifiques actuelles, il n’existe pas de lien entre l’absorption d’aluminium et la maladie d’Alzheimer.

C’est ce qu’ont indiqué les recherches de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le BfR ainsi que la Fondation Alzheimer Initiative.

Anti-transpirants vs Déodorants

Quelles sont les différences

Déodorants et Anti-transpirants se différencient par leur façon d’agir.  Les anti-transpirants contiennent des sels d’aluminium qui réduisent la transpiration et empêchent ainsi l’apparition de taches d’humidité et les odeurs corporelles désagréables.

Les déodorants sans sels d’aluminium ne combattent pas la transpiration mais les odeurs corporelles indésirables. C’est là qu’agissent les déodorants sans aluminium: ils recouvrent les odeurs indésirables en empêchant les bactéries de proliférer. Les déodorants sans aluminium ne peuvent pas freiner la production de sueur mais veillent à ce qu’elle reste inodore.

Bien utiliser les déodorants et les anti-transpirants

L’utilisation de Déodorants sans aluminium  tout comme l’utilisation d’anti-transpirants  est sans risque pour la santé. Les deux produits peuvent s’utiliser quotidiennement. Pour un effet optimal, il faut appliquer le déodorant ou l’anti-transpirant sur une peau propre. Si les bactéries ont déjà commencé à décomposer la sueur, les produits ne peuvent pas combattre les odeurs corporelles désagréables aussi efficacement. Faites seulement attention à ne pas appliquer les anti-transpirants sur une peau blessée (par exemple par le rasoir) ou irritée.

Choisissez les produits déodorants en fonction de vos besoins personnels. Nous proposons aussi bien des anti-transpirants efficaces qui freinent la production de sueur et laissent les aisselles sèches que des déodorants sans aluminium, comme par exemple le Déodorant Spray Fresh Natural NIVEA aux extraits océaniques. Vous reconnaîtrez les déodorants sans aluminium au bandeau bleu figurant sur le conditionnement. Découvrez ici tout la gamme de nos déodorants sans aluminium.

Les déodorants NIVEA sans l’aluminium

Les sels d’aluminium dans les anti-transpirants ne présentent aucun risque pour la santé. De nombreuses études l’ont démontré. Si vous souhaitez quand même y renoncer, nous avons aussi des alternatives tout aussi intéressantes à vous proposer. Nous espérons que ces informations auront pu vous éclairer. 

Nos recommandations pour vous