Découvrir NIVEA

Je cherche des informations ou des produits pour

Microbiome: l‘univers invisible de la flore cutanée

Comment soutenir la barrière protectrice de la peau

Notre peau possède un mécanisme de défense unique, auquel contribue également le microbiome. Mais de quoi s'agit-il exactement et que faire pour préserver cette couche protectrice?

Écosytème de la peau: à savoir sur le microbiome

Comptant jusqu'à deux mètres carrés, la peau est notre plus grand organe. Elle protège le corps des agressions extérieures. Mais saviez-vous que la peau elle-même a besoin d'être protégée ? Cette tâche est effectuée par le microbiome - la couche protectrice vivante de la peau.

Qu‘est-ce que le microbiome?

  • Le microbiome humain est la somme de tous les microorganismes présents sur ou dans le corps. Ils colonisent par exemple les intestins comme la flore dite intestinale, mais aussi la peau.
  • Le microbiome comprend principalement des bactéries, mais aussi des champignons et des virus - aussi appelés microbes dans leur ensemble. Leur nombre dans le corps humain correspond approximativement au nombre de cellules du corps humain.
  • Ces micro-organismes entrent en symbiose sur notre peau, ce qui est bénéfique pour l'homme : ils forment une couche protectrice pour la peau. 
  • En termes simples, une flore cutanée saine se caractérise par le fait que les "bonnes" bactéries ou bactéries utiles de la peau sont en majorité. Ces bactéries contrôlent les "mauvaises" bactéries qui peuvent abîmer la peau.
  • Pour maintenir la protection assurée par le microbiome, la peau fournit aux microbes des cellules mortes, du sébum, de la sueur et des lipides de la peau.

Aussi individuel qu‘une empreinte digitale

La composition du microbiome cutané diffère d'une personne à l'autre. Il concorde généralement avec celui d'autres personnes. Cependant, en raison de la génétique, du mode de vie et des facteurs environnementaux, aucun n'est identique à un autre.

Des différences selon les zones de peau

  • Le microbiome cutané n'est pas réparti uniformément sur le corps : selon le microclimat de la zone cutanée, sa composition bactérienne diffère.
  • On distingue les peaux sèches, humides et riches en sébum, voire huileuses et grasses.
  • Le cuir chevelu et le front font partie des zones grasses, le dos compte parmi les zones sèches à grasses. Le bras et l'avant-bras sont considérés comme secs, les pieds, la région intime et les aisselles sont plutôt humides.

Comment apparaît la couche protectrice invisible

Le développement du microbiome commence dans l'utérus à travers le placenta. Au cours de la naissance se produit la colonisation microbienne par le microbiome vaginal de la mère. Ceci est également très important pour le développement du système immunitaire du bébé. Le système immunitaire est également renforcé par le lait maternel et le contact avec la peau pendant l'allaitement.

Quelles sont les tâches du microbiome de la peau?

  • Protection contre les organismes néfastes tels que agents pathogènes ou agressions de l'environnement, qui peuvent, entre autres, favoriser le vieillissement prématuré de la peau.
  • Contrôle du pH de la peau et renforcement du système immunitaire.
  • Renforcement de la barrière cutanée et donc aussi meilleure équilibre de l'hydratation.

Que se passe-t-il lorsque l‘équilibre de la flore cutanée est bouleversé?

  • Une peau saine possède une barrière cutanée intacte et un microbiome cutané équilibré. 
  • Si l'équilibre du microbiome cutané est perturbé, la proportion de bactéries nocives augmente. Cela peut entraîner des démangeaisons ou des rougeurs.
  • Un tel déséquilibre peut avoir des effets importants sur l'état de la peau.
  • Dans la recherche microbienne, les scientifiques étudient les liens possibles entre un microbiome déséquilibré et des maladies de la peau comme la névrodermite, l'acné et l'eczéma. 
  • En règle générale, les maladies de la peau sont associées à un microbiome cutané altéré.

Comment soutenir la flore de votre peau

Un rapport microbien équilibré aide la peau à rester saine et résistante. Ces conseils vous aideront à renforcer la barrière naturelle protectrice de votre peau.

1. Nettoyer la peau en douceur

  • En se lavant, on élimine des micro-organismes utiles de la peau, ce qui peut parfois endommager sa couche protectrice. Il s'agit des bactéries de la peau qui assurent un bon environnement cutané.
  • Normalement, cela ne pose aucun problème. Après quelques heures, le microbiome se régénère tout seul.
  • Afin de préserver la flore cutanée et la santé de la peau, un nettoyage doux du corps est recommandé. 
  • Une peau saine possède un pH acide d'environ 5,0, le microbiome de la peau acidifie légèrement l'environnement et contribue ainsi à la valeur du pH. Cela freine la prolifération des agents pathogènes. 
  • Quand on se lave, il faut donc tenir compte du pH de la peau : les produits particulièrement doux ou les gels douche et savons de pH neutres sont parfaits.

2. L‘acide lactique pour votre hygiène intime

Pour maintenir une flore vaginale en bonne santé, il est préférable d'utiliser une lotion nettoyante douce et de l'eau tiède pour votre hygiène intime. Les produits à base d'acide lactique aident à maintenir le pH naturel de la zone intime.

3. Une hygiène des mains douce mais régulière

Pour se laver les mains, il faut choisir des savons doux pour éviter d'agresser la flore cutanée et dessécher la peau. Le lavage régulier des mains est particulièrement important contre les germes indésirables qui peuvent perturber l'équilibre du microbiome.

4. Une alimentation saine, moins de stress, plus d‘activité physique

  • Une alimentation équilibrée peut favoriser un beau teint de l'intérieur. Cela suppose également un bon équilibre hydrique. Il est préférable de boire environ 2 litres par jour sous forme d'eau ou de thé non sucré.
  • Par amour pour votre peau, évitez autant que possible la nicotine et l‘alcool. 
  • Essayez d‘éviter le stress inutile. Accordez-vous régulièrement des pauses et essayez de prendre les choses avec décontraction.
  • Conseil: lors de périodes de stress, un sport de détente peut apporter un bon équilibre. Une activité physique suffisante stimule la circulation sanguine et c‘est tout le corps qui en profite.

5. Protégez votre peau contre les agressions de l‘environnement

  • La pollution de l‘air, comme l‘ozone, les gaz d‘échappement et les particules fines provoquent un stress oxydatif, ce qui, en grande quantité, peut agresser la barrière protectrice de la peau.

Conseil: des produits de soin pour la peau ayant des propriétés anti-oxydantes peuvent dans une certaine mesure protéger la peau contre ces agressions de l‘environnement.

  • Avant chaque exposition au soleil, mais aussi au quotidien, appliquez une protection solaire suffisante. Les rayons UV peuvent pénétrer profondément dans la peau et l‘abîmer sérieusement. Alors que les UVB provoquent des coups de soleil, les rayons UVA peuvent favoriser le vieillissement prématuré de la peau.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

L‘influence des radicaux libres sur la peau

Certaines agressions de l‘environnement provoquent  la formation de radicaux libres. Lisez ici ce qui se passe avec le corps et comment vous en protéger.

Les anti-oxydants, c‘est quoi?

Les anti-oxydants sont considérés comme des auxiliaires importants pour les cellules. Découvrez ici leur influence sur la peau et comment les utiliser

Découvrez en avant-première les nouveaux produits & les actions.

*Champ obligatoire